04 novembre 2018

Le bruit du monde de Stéphanie Chaillou

La quête du moi. Marie-Hélène Coulanges, née le 18 juillet 1964 à Pouzauges dans une famille pauvre, complexée par ses origines sociales, affichera longtemps un rapport distant au monde qui fera de gros dégâts dans sa vie professionnelle et privée, jusqu’au jour où…. Le contenu de ce roman, encensé par les critiques, m’a dérangée, malgré une langue singulière mais impeccable. La répétition abusive du prénom Marilène et de sa date de naissance m’a agacée et le dénouement m’a déçue : tout ça pour ça ? Pas ma tasse de thé.
Posté par orfevre à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 août 2018

La miséricorde des cœurs de Szilàrd Borbély

Lutte contre la misère. « Dans le nord de la Hongrie, 12 ans après la répression de l’insurrection de 1956, une famille multiplie les efforts pour subsister quotidiennement ». Ce roman, 333 pages, paru en 2013, un an avant que l’auteur ne se suicide, déconcerte dès la première page par son style : phrases courtes, voire très courtes, des bribes comme si l’auteur couchait des notes. J’aurais pu supporter la violence inouïe du quotidien vécu par le narrateur mais mes paupières s’alourdissaient au bout de 3 pages de... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 avril 2018

La petite cloche au son grêle de Paul Vacca

La magie de la lecture. Après la lecture effroyable de MY ABSOLUTE DARLING il me fallait un roman enchanteur débordant d’amour parental. Ce premier roman de l’auteur, écrit en 2003, nostalgique, tendre, généreux, a amplement comblé mon attente. C’est l’histoire de l’immersion de Proust dans un milieu populaire qui montre que la lecture peut changer la vie de tout un village. Bon comme une chouquette !      
Posté par orfevre à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 avril 2018

Les rêveurs d'Isabelle Carré

Sa vie est un roman. et elle l’a écrit, à 46 ans. Encore un récit d’une people qui se croit intéressante ? Pas du tout. Les médias la qualifient de « discrète et lumineuse » et après la publication de ce beau roman autobiographique, on peut dire aussi qu’Isabelle Carré brille par son style d’écriture. Elle raconte ses difficultés à grandir entre des parents mal unis et comment ses rôles au cinéma sont devenus un refuge. Elle a obtenu le Grand Prix RTL Lire 2018 et depuis, ses entretiens sont nombreux. Je retiens... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 avril 2018

Les neiges bleues de Piotr Bednarski

Mémoire blessée. Au coeur du système répressif soviétique des années 40, dans l'antichambre du goulag, un petit garçon de huit ans tente, malgré les épreuves, de garder l'allégresse naturelle à l'enfance. Parce que l’enfance est le sol sur lequel nous marchons toute notre vie, Piotr Bednarski relate une période de son existence où ses parents et ses grands-mères étaient encore de ce monde. Aimé et protégé par une mère dont la beauté clouait sur place, Petia possédait l’antidote contre le redoutable venin du régime soviétique,... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 janvier 2018

L'enfant qui de Jeanne Benameur

La lectrice qui se réjouissait de lire le dernier roman de J. Benameur et effectivement les premières phrases annoncent un style enchanteur et un rythme prometteur : « Dans ta tête d’enfant, il y a de brusques ciels clairs arrachés à une pente lente, basse, impénétrable. Ta mère a disparu. Elle avait beau ne jamais être complètement là, c’est à son odeur, à sa chaleur, à ses mains silencieuses que tu prenais appui pour sentir que tu existais vraiment.» Deux pages, trois pages, et vite quelque chose me dérange. Les... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2017

Micheline de Sylvie Ohayon

Une petite fleur sur un tas de fumier. Après la lecture ahurissante  du récit  Les attachants de Rachel Corenblit qui témoigne que les enfants  de CM2 à l’école des Acacias, dans un quartier défavorisé, ne peuvent rien assimiler en raison de leur contexte familial difficile, le récit de S. Ohayon m’a remonté le moral car elle revient, elle aussi, de loin. « Avec ce roman, l’auteure écrit le livre de sa mère. Pas une déclaration d’amour mais une superbe tentative de compréhension littéraire, un regard aussi... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mai 2017

Pietra viva de Léonor de Récondo

  Pierre vivante. Je réalise que j’ai lu ce roman à sa sortie, en 2013, aussitôt oublié. Depuis, j’ai vu, de mes yeux vu, la Pietà dans la basilique St-Pierre à Rome ; j’ai vibré devant cette statue en marbre au « grain de pierre extrêmement fin, où aucune veine ne rompt sa pureté ». Dans Pietra viva je n’ai pas quitté d’une semelle le Michel-Ange de Léonor de Récondo, en 1505, dans les carrières de Carrare où il est parti choisir et marchander les plus beaux blocs de marbre afin d’honorer la commande d’un... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 21:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 juillet 2016

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

Un ovni littéraire. Je boudais la lecture de ce roman qui fait grand bruit depuis 6 mois mais Marie-Clotilde nous l’a très bien présenté et Marie-Hélène me l’a discrètement déposé sur mon bureau, malgré notre conversation. Et… Je reconnais que j’avais hâte de le retrouver le soir avant de dormir. En contrepoint de l’histoire d’un couple qui s’aime d’un amour fou, raconté par leur fils qui vit une enfance extraordinaire*, un fil de souffrance se glisse derrière toutes les pages et la chute, attendue, rend le lecteur pétri de... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 08:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2016

L'autre Joseph de Kéthévane Davrichewy

Quête familiale J’avais fait connaissance de cette écrivaine grâce à Elise, http://lantredesmots.canalblog.com/archives/2010/03/14/17230085.html#comments L’Autre Joseph est un livre troublant que j’ai dévoré en un temps record. K Davrichewy dédie ce livre à son père, décédé il y a 10 ans, « réservé, taiseux » qui «avait en lui une part d’ombre. Derrière ses silences et sa réserve, une inquiétude sourde. L’héritage de Joseph.» En effet, son ancêtre est supposé être le demi-frère de Joseph Djougachvili, dit... [Lire la suite]