la-renverse,M302241« Familles, je vous hais… » A. Gide

« Antoine, 25 ans, employé de librairie en Bretagne, apprend la mort de Jean-François Laborde: personnalité politique célèbre, ancien maire et ancien ministre, sa carrière avait été entachée dix ans plus tôt par une affaire de viols et d'abus sexuels à laquelle la mère d'Antoine, Cécile Brunet, avait été mêlée. Obligé de se replonger dans ce trouble passé, Antoine devient acteur de sa propre vie. »

Olivier Adam invente toujours des histoires tragiques, localisées en Bretagne, qu’il décrit magnifiquement, et comme les romans d’Amélie Nothomb, dont je suis une inconditionnelle, je ne boude aucune de ses publications car elles remplissent leurs promesses, à mon goût.

Dans « La renverse », la trame narrative tissée d’un réseau de personnages ahurissants, l’enchaînement des chapitres, le ring des sentiments violents, une montée d’émotions chez le lecteur, une écriture sobre, sensible, parfois sulfureuse, m’ont emportée une fois de plus, sans bémol aucun.

Cyclonique.

mjo