sirenaselena

Torride et vénéneuse romance tropicale.

Sirena Selena est une diva des quartiers gays de Porto Rico. Derrière les paillettes se cache une réalité peu reluisante : la prostitution, la drogue, les amis partis trop tôt, l'identité sexuelle incertaine...

On suit le parcours de cette drag-queen dans une langue tourbillonnante, inventive, étincelante.

C’est le 1er roman traduit (chez Zelma) de cette écrivaine portoricaine poète, essayiste, nouvelliste et romancière. Elle a été professeure invitée aux universités Harvard et Cornell. Elle est actuellement professeure de l’université de Porto Rico où elle dirige l’atelier de création romanesque. Quelle écriture pleine de grâce !

On frôle souvent le sordide mais cela n’empêche pas l’envoûtement ni la joie car le héros, Leocadio, est d’une beauté du diable, androgyne, qui diffuse des ondes mais surtout chante comme un ange du Seigneur. Il met hommes et femmes à ses pieds avec sa voix de sirène.

« Sa voix n’est pas de ce monde ».

La luxuriance des mots donne aux personnages fantasques, à l’identité floue (mi enfant, mi-adulte, mi-homme, mi-femme) une épaisseur humaine vertigineuse et en font des êtres attachants, très touchants. Et puis nombreux sont ceux qui révèlent un passé qui ne laisse pas indifférent et qui explique soit une misère sociale, soit une blessure d’enfant inguérissable.

Ce livre transpire d’un érotisme glauque en toile de fond mais la magie est toujours là et j’ai été marquée par la vérité sur le désir de l’homme qui abonde dans ce roman inoubliable.

Ebouriffant.