proust-contre-cocteau,M119316

Deux génies en concurrence : analyse subtile, au sommet.
« Peu d’écrivains se sont autant aimés, enviés et jalousés que Proust et Cocteau….Pourquoi Proust pèse-t-il tant sur un paysage littéraire que Cocteau semble toujours traverser en lièvre, un siècle plus tard ?... ».

Proust (mort à 51 ans) est l’aîné de Cocteau (mort à 74 ans), avec 18 ans de différence. Cocteau avait 33 ans à la mort de Proust et lui survécut 41 ans.

Dernière page : « les vies parallèles de Cocteau et de Proust me semblent révélatrices du cannibalisme régnant entre créateurs ».

D’habitude, pendant un vol en avion, je dors, de A à Z. Cette fois, aller et retour, j’ai passé presque 2 journées dans l’appareil avec des escales, low cost oblige. L’annonce d’une escale supplémentaire en Australie ne m’aurait pas dérangée car j’avais pris dans mon sac à main le livre de Claude Arnaud qui m’a non seulement tenue en éveil mais qui m’a surtout  s u b j u g u é e.

Pourtant le style n’est pas simple :
Exemple « Comment fixer d’ailleurs le moment où la chenille littéraire se libère de son cocon biographique, où la nymphe prend son envol solitaire vers les rayons de la Pléiade ?" J’adore !

et je ne vois donc qu’une raison pour captiver à ce point une lectrice lambda : chaque bribe, chaque fragment, chaque miette de ce livre prouvent que l’auteur est un écrivain, un vrai.

Admiration totale.

!!!!!
mjo