9782882503497,0-2249079

 

Roman sur l'exil

 New York, 3 novembre 1954.

Dans quelques jours, le centre d’immigration d'Ellis Island va fermer. John Mitchell, son directeur, resté seul dans ce lieu déserté, remonte le cours de sa vie en confiant à son journal les souvenirs qui le hantent : Liz, l'épouse aimée, et Nella, l'immigrante sarde porteuse d'un très étrange passé. Un moment de vérité avec lui-même, face à ses défaillances et ses remords, suite à des événements tragiques qui l'ont marqué à jamais. Même s'il sait que l'homme n'est pas maître de son destin, il tente d'en saisir le sens jusqu'au vertige.

À travers ce récit résonne une histoire de transgression, de séisme amoureux, d'exil, et toute la complexité d'un homme face à ses choix les plus terribles.

Qu'avons nous donné, reçu, trahi ? Quels regrets, quels éblouissements ? De quoi est faite notre existence, de quels choix ? Ce que nos mains retiennent, en fin de compte...

Gaëlle Josse poursuit ici, dans ce quatrième roman, une narration tendue servie par une écriture exigeante, son inlassable exploration du labyrinthe des passions humaines, au plus près de l'éternité des mouvements du cœur.

 

Un coup de cœur.

Un roman captivant sur l'exil , des personnages émouvants, une écriture empreinte de délicatesse et de sensibilité.

Je vous invite à écouter les confidences de ce gardien d'Ellis Island, vous serez transporté par son récit, ses bonheurs, ses erreurs, ses regrets et touché par deux femmes magnifiques qui ont marqué sa vie.

Elise