la-belle-na-pas-sommeil-amour-et-province-par-eric-holder-02

Sur une presqu'île qui pourrait être le Médoc, Antoine a installé sa bouquinerie dans une grange située au milieu d'une épaisse végétation, presque introuvable sans l'aide de la mystérieuse Mme Wong. Il mène une vie heureuse auprès de ses livres et de ses chats jusqu'à ce qu'il fasse la connaissance de Lorraine*, une conteuse professionnelle qui tourne de commune en commune.

Ce magnifique roman, ourlé de poésie, nous parle d’amour de la nature, à contrario du monde. L’auteur appuie sur la jouissance de la vie qui passe et sur les riens qui forment une vraie vie.

La couverture fait rêver. Antoine caresse ses spécimens, les habille de papier cristal, s’interroge sur un voleur qui lui chaparde des livres, mais pas seulement… car comme l’indique le titre, la belle n’a pas sommeil.

Lisez la prose d’Eric Holder, un feu d'artifice verbal qui éblouit et laissez-vous emporter tel un ballon d’hélium.

Une mise en bouche :

«* Ton prénom, lorsqu’il franchit ma gorge, mon palais, on dirait une cuillerée de miel : L’or/Reine. »

« Le soleil de septembre demeure en tenue d’été, la plus simple. Dans le ciel un nuage esseulé lui tient lieu de maillot ».

Du velours.