livre_moyen_282

En 2005, dans une petite ville de province de l’état de New York, Carthage, Cressida Mayfield, 19 ans, a disparue. Elle a été vue en compagnie du caporal Brett Kincaid de retour de la guerre d’Irak, ex fiancée de la "belle" Juliet, soeur de "l’intelligente et rebelle" Cressida. Des gouttes de sang retrouvées dans la jeep du caporal en font le suspect numéro 1. Très atteint dans ses chairs et sa tête il s’était engagé dans l’armée par idéalisme. Dans une confusion totale il avoue le crime.
Zeno le père de Cressida, ex- maire de la ville, met tout en oeuvre pour retrouver sa fille. Malgré les aveux de Brett le corps reste introuvable.
Dans cette première partie l’auteur dresse le portrait d’un de ces héros revenu de la guerre bien abîmé et avec lequel personne ne sait comment se comporter. Dans un même temps s’esquissent les personnalités de la famille Mayfiel, celle de la disparue en particulier.
Sept ans plus tard, dès le début de la deuxième partie, un étonnant personnage surnommé l’enquêteur apparaît sans lien apparent avec le drame. Il nous entraîne dans la visite quasi documentaire d’une prison jusqu’au couloir de la mort. Un passage dur qui bouscule, dérange.
Peu à peu le lecteur devine ce qui s’est passé sans comprendre vraiment pourquoi. La troisième partie vient ébranler à nouveau la vie de la famille May fiel, permet de trouver des éléments de réponse, de mieux cerner la psychologie de Cressida.
De nombreux thèmes sont abordés dans ce roman, la violence, l’amour, la culpabilité et c’est avec brio que Joyce Carol Oates les déploient. Elle examine avec circonspection la psychologie de ses personnages dans une Amérique post 11 septembre.
Brigitte.