Ce roman, écrit par Isabelle Autissier, se déroule en Patagonie. C’est un endroit qui la fascine, elle y navigue tous les ans depuis 10 ans. Elle est émerveillée par le lieu mais aussi par les gens. Elle a donc voulu parler des populations indiennes qui vivaient dans des conditions difficiles à nos yeux mais en harmonie avec la  nature. Elle a souhaité retracer la rencontre de ces populations avec les Blancs, les Européens qui se sont ’établis à partir de la moitié du XIX ème siècle, relater la confrontation au détriment de ces tribus dépassées par la puissance des Blancs qui veulent les évangéliser et exploiter leurs richesses…

Elle a alors imaginé l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille européenne et un garçon d’une tribu. Son héroïne est Ecossaise et orpheline. Elle se retrouve  en Patagonie gouvernante chez un pasteur. Au contact des populations indiennes elle est horrifiée, ils ont l’air de sauvages, vivent presque nus et habitent des huttes d’où sort toujours de la fumée. Mais les Yamanas eux aussi sont choqués à la vue des Blancs. Puis petit à petit l’héroïne les apprivoise en apprenant leur langue et en leur enseignant des rudiments d’anglais. Le pasteur voit plutôt d’un bon œil son intégration, lui, pense à une évangélisation plus facile. Mais quand Em tombe amoureuse du jeune homme indien Aneki et veut partir vivre avec lui dans sa tribu le pasteur s’y oppose, elle fugue pour le rejoindre. La suite n’est que rebondissements …

J'ai été séduite par cette histoire et Isabelle Autissier nous communique sa fascination pour la beauté de ce bout du monde en nous transportant dans un véritable paradis de nature vierge. Un dépaysement garanti quand elle retrace la vie des tribus indiennes mais une réflexion s’impose au lecteur quant à la colonisation, le mélange des cultures et la force de nos racines.

« L’esprit d’un peuple ne s’apprend pas "

Elise