coulin

« Six garçons et filles dans une ambiance de fin du monde ».

Hawa et sa bande, tous mineurs, vivent dans la jungle de Calais où sont regroupées des tentes et des baraques accueillant des milliers de migrants. Lorsque les autorités leur proposent de quitter cet endroit, ils décident de résister et de rester coûte que coûte. Isolés dans ce lieu devenu désert, ils tentent de survivre et de passer en Angleterre.

Les articles de presse et les apparitions des migrants à la télévision sont multiples mais avouons-le, l’information, entourée de chiffres, glisse sur nous comme de l’huile dans une poêle à frire. Dans nos vies bien rangées, ils font peur.

Mais que sait-on du quotidien, de l’état d’âme, du corps d’un migrant ?

Grâce à son roman, Delphine Coulin nous fait lire, blottis dans nos fauteuils, la survie animale de six enfants d’une incroyable fragilité, dans un pays riche qu’est la France. Elle n’évoque pas seulement mais invoque le lecteur à réagir. En effet, nous tremblons de stupeur à mesure que nous tournons les pages et prenons conscience de dérèglements politiques mais aussi de notre mépris pitoyable.

p 61 "A force de les considérer comme des bêtes, ceux qui les détestaient les forçaient à devenir des bêtes – pour pouvoir les détester encore plus »

Ce livre pose mille questions et Delphine Coulin nous met en garde devant notre passivité à « la tragédie la plus grande depuis la seconde guerre mondiale ».*

Electrocutant !

*J’apprends dans une émission de radio que Delphine Coulin a eu envie d’écrire ce roman quand elle a appris que 10 000 enfants ont disparu en Europe ces 2 dernières années !!