dans-le-faisceau-des-vivants-2

L’écrivain des silences.

Le grand écrivain israélien de langue hébraïque Aharon Apelfeld est mort en janvier 2018. Il était né à Czernowitz (alors en Roumanie) où il vécut une enfance heureuse jusqu’à l’âge de 10 ans, puis il fut déporté.

Valérie Zenatti , sa traductrice de l’hébreu en français, a éprouvé le besoin de se rendre à Czernowitz (désormais en Ukraine) pour y ensevelir de lumière l’aura de Aharon Apelfeld dont la relation, professionnelle puis amicale, a embelli sa personnalité.

« Chaque phrase chez lui, chaque idée, chaque image est accompagnée de son aura de silence ». Cet homme était en effet meurtri à jamais par ses années de jeunesse vécues sous le joug du nazisme.

En période de canicule, j’ai ressenti l’écriture de Valérie Zenatti douce comme des flocons de neige ; Son récit restera ma plus belle lecture de cet été 2019.

Abouti.