10 mai 2019

Les gratitudes de Delphine de Vigan.

Il n’est jamais trop tard pour exprimer sa reconnaissance. Michka perd progressivement l'usage de la parole. Marie, son ex-voisine, dont elle est très proche, vient la soutenir par ses visites à l’E.H.P.A.D et un orthophoniste, Jérôme, dépassera son rôle de soignant pour une bonne cause. Dans ce roman, dont le titre donne le souffle, Delphine de Vigan défend la valeur humaine qu’est la gratitude. « Sans le langage, que reste-t-il ? » Michka se quitte et les mots fondent dans sa tête mais pas les souvenirs et... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 12:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 octobre 2017

Les bottes suédoises d'Henning Mankell

Un cocktail gouleyant. Et pourtant rien de gai dans l’ultime roman de l’auteur, au seuil de la mort. (cf Sable mouvant). Je n’ai noté aucun sourire, aucun rire, tout est définitivement grave chez H. M., en 2015. La première ligne annonce l’atmosphère :  « Ma maison a brûlé une nuit d’automne ». Le médecin, dont la carrière a été brisée par une tragique erreur, réapprend à vivre sur son île, dépouillé du superflu, dans la caravane de sa fille, Louise, fantasque et qui lui réservera des surprises. Apparaîtront... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 août 2017

Mémé dans les orties d'Aurélie Valognes

Une rosée rafraîchissante. "Ferdinand Brun, vieux monsieur bougon qui passe son temps à embêter ses voisins, perd sa chienne, Daisy. Il est dévasté. Juliette, une fillette, et sa grand-mère Béatrice, 93 ans et passionnée d'informatique, le forcent à se remettre d'aplomb et à changer. Premier roman." Mémoire de fille d’Annie Ernaux m’est tombé des mains. J’ai toujours lu cette écrivaine avec plaisir mais dans ce récit elle m’a vite agacée à marteler, encore et toujours, son origine modeste. Le sujet est grave, certes, mais le... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mai 2015

Les hommes meurent, les femmes vieillissent d'Isabelle Desesquelles

  Lâcher-prise au salon de beauté. Mesdames, repoussez à plus tard l’achat de votre prochain pot de crème antirides et courez acheter ce livre qui vous déridera le temps de 220 pages de lecture. 10 femmes de la même famille, entre 20 et 94 ans, fréquentent l’Eden, le salon d’Alice, esthéticienne, qui a non seulement le don de les embellir, les masser, mais aussi de faire tomber le masque dont elles se parent au quotidien. Alice écoute, soulage, dénoue, conseille. En tête des chapitres, I. Desesquelles dresse d’abord un bref... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 09:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 avril 2015

Noces de chêne de Régine Detambel

  Cruelle vieillesse.  Maria a chuté dans sa maison de retraite, sous un escalier de service que personne n’empruntait. Elle y restera coincée 6 jours, avant de mourir. Taine vit dans la même résidence et alarmé par la disparition de Maria, il fugue à sa recherche car il pense qu’elle est repartie dans sa maison, sur les flancs du Mont Ventoux. « A l’hospice où il vit, régulièrement inondé de Javel, passé à l’alcool… et qui semble soumis à la stérilisation des émotions elles-mêmes, chaque souffrance est isolée par... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,