27 novembre 2018

Tout cela je te le donnerai de Dolores Redondo

Aristocratie, mensonges, secrets de famille. « Il n’est point de secrets que le temps ne révèle » (Racine) et Dolores Redondo le prouve : « Un matin, en Espagne, l'auteur à succès, Manuel Ortigosa, apprend que son mari Alvaro Muniz de Davila est mort dans un accident de voiture. Accompagné d'un garde civil à la retraite et d'un ami d'enfance du défunt, il se rend alors en Galice, où Alvaro était le chef d'une prestigieuse dynastie patricienne et découvre ses secrets et sa vie cachée. » Pas le temps de... [Lire la suite]

27 mai 2018

Sirena Selena de Mayra Santos-Febres

Torride et vénéneuse romance tropicale. Sirena Selena est une diva des quartiers gays de Porto Rico. Derrière les paillettes se cache une réalité peu reluisante : la prostitution, la drogue, les amis partis trop tôt, l'identité sexuelle incertaine... On suit le parcours de cette drag-queen dans une langue tourbillonnante, inventive, étincelante. C’est le 1er roman traduit (chez Zelma) de cette écrivaine portoricaine poète, essayiste, nouvelliste et romancière. Elle a été professeure invitée aux universités Harvard et Cornell.... [Lire la suite]
15 avril 2018

Les rêveurs d'Isabelle Carré

Sa vie est un roman. et elle l’a écrit, à 46 ans. Encore un récit d’une people qui se croit intéressante ? Pas du tout. Les médias la qualifient de « discrète et lumineuse » et après la publication de ce beau roman autobiographique, on peut dire aussi qu’Isabelle Carré brille par son style d’écriture. Elle raconte ses difficultés à grandir entre des parents mal unis et comment ses rôles au cinéma sont devenus un refuge. Elle a obtenu le Grand Prix RTL Lire 2018 et depuis, ses entretiens sont nombreux. Je retiens... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 juillet 2016

Richie de Raphaëlle Bacqué

Biographie captivante.Accompagner 400 étudiants de Sciences Po en week-end à Londres et rester en boîte toute la nuit pour ne pas prendre de chambre d’hôtel, avec le directeur qui danse non-stop sur la piste, en pantalon de cuir et en polo, c’est vraiment très rock’roll. Les étudiants adoraient Richard Descoings, leur directeur, qu’ils avaient surnommé familièrement Richie. Qui était cet homme, au charme ravageur, élégant de la tête aux pieds, d’une exquise courtoisie mais également tyrannique, imbu de sa personne, cynique,... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 17:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,