08 janvier 2016

Le monologue de Teresa d'Alicia Dujovne Ortiz

Eclair d’intensité.« Le surnaturel est mon naturel. » (p 208)  « Folle ? Possédée ? Certains le diront…. Sainte Thérèse devient, sous la plume d’Alicia Dujovne Ortiz, une héroïne superbe et inattendue. » De la p r e m i è r e  à  la d e r n i è r e  ligne (365 p), j’ai été encordée à ce monologue, même si les mots de 1515 ne veulent pas toujours dire la même chose qu’aujourd’hui. C’est vivant, drôle, instructif. Teresa, la carmélite déchaussée, féministe, sensuelle, amoureuse, fascine le lecteur par son génie... [Lire la suite]