12 août 2018

La miséricorde des cœurs de Szilàrd Borbély

Lutte contre la misère. « Dans le nord de la Hongrie, 12 ans après la répression de l’insurrection de 1956, une famille multiplie les efforts pour subsister quotidiennement ». Ce roman, 333 pages, paru en 2013, un an avant que l’auteur ne se suicide, déconcerte dès la première page par son style : phrases courtes, voire très courtes, des bribes comme si l’auteur couchait des notes. J’aurais pu supporter la violence inouïe du quotidien vécu par le narrateur mais mes paupières s’alourdissaient au bout de 3 pages de... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 mars 2018

Jésus et Tito de Velibor Čolić

Un nez fin. Adossée aux 3 TTT de télérama à la sortie de ce livre en 2010, je dis haut et fort qu’il faut lire Velibor Čolić que j’ai connu avec Manuel d’exil. (Kathel en parle ce mois). Dans «Jésus et Tito » il décrit des scénettes, débordantes d’humour, de son enfance dorée yougoslave, son adolescence et sa vie de soldat sous le régime du vénéré Maréchal Tito, tout-puissant, qu’il ressuscite. Outre une maîtrise parfaite de la langue française, Velibor Čolić perçoit le monde par son corps et plus précisément par son odorat -... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 20:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juin 2017

La vie rêvée d'Ernesto G. de Jean-Michel Guenassia

Beau portrait d’un homme lumineux. Je remercie Brigitte F. qui a mis ce gros livre dans ma valise.  « Du Paris des années 1930 à l'effondrement communiste des années 1980, le parcours de Joseph Kaplan, fils et petit-fils de médecins praguois : ses amours, ses engagements, ses désillusions et surtout la rencontre, en 1966, avec un révolutionnaire cubain, un certain Ernesto G., dans son sanatorium de Prague, qui bouleversa sa vie. » Ce roman phosphorescent s’ouvre sans cesse à l’inattendu et la fin, du grand art littéraire,... [Lire la suite]