05 octobre 2017

Les bottes suédoises d'Henning Mankell

Un cocktail gouleyant. Et pourtant rien de gai dans l’ultime roman de l’auteur, au seuil de la mort. (cf Sable mouvant). Je n’ai noté aucun sourire, aucun rire, tout est définitivement grave chez H. M., en 2015. La première ligne annonce l’atmosphère :  « Ma maison a brûlé une nuit d’automne ». Le médecin, dont la carrière a été brisée par une tragique erreur, réapprend à vivre sur son île, dépouillé du superflu, dans la caravane de sa fille, Louise, fantasque et qui lui réservera des surprises. Apparaîtront... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,