28 octobre 2018

Les prénoms épicènes d’Amélie Nothomb

Colère et vengeance. Un père hait sa fille, prénommée Epicène, et réciproquement. Epicène, déclarée surdouée par ses professeurs, rêve depuis son enfance de se venger. Une tragédie familiale se déroule sous nos yeux avec une dimension comique dans le malheur, absolument délicieuse. Pour moi, Amélie Nothomb, c’est une langue et un son. J’oublie très vite ses histoires abracadabrantes, mais je garde en mémoire la musique de ses mots. Je savoure donc à chaque automne son dernier roman, toujours d’une simplicité travaillée jusqu’à l’os,... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 09:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 octobre 2016

Riquet à la houppe d'Amélie Nothomb

    L’affreux et la belle.Lire un roman d’Amélie Nothomb, c’est pour moi sauter sur un tapis volant et me laisser porter par son imagination, taillée dans une prose opulente, riche et inventive. Avec Riquet à la houppe, elle revisite le conte de Perrault, version XXIè siècle.Ainsi nous est raconté le destin de Déodat (c’est un prénom), laid à faire peur dès sa naissance, mais très intelligent et Trémière (c’est aussi un prénom) d’une grande beauté, à la limite du soutenable, mais sotte. Vous devinez la suite… Une... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 19:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 octobre 2015

Le crime du comte Neville d'Amélie Nothomb

Un crime parfait Malgré une escarcelle plate comme une limande, les de Neville reçoivent leurs nombreux invités comme des rois et s’appliquent à cultiver l’art de faire bonne figure. Aucassin de Neville, « sombre, taciturne, coléreux, se transformait lors de ses réceptions en un homme prolixe et disert, souriant et gracieux… » Henri, son fils, « avait hérité d’Aucassin l’art de recevoir, c’est-à-dire de transformer une simple mondanité en une extravagante féerie…. Le comte Henri de Neville, un aristocrate estimé, à la... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,