humanité-en-périlL’état du monde.

Essai sur « l’avenir du monde vivant » : un sujet grave et préoccupant vu par une autrice que j’aime bien.

Malheureusement, au bout d’une dizaine de pages, j’avais la tête comme une citrouille, remplie de chiffres, de sigles, de termes techniques et de rapports.

Déçue, j’ai préparé mon départ en vacances, imminent.

juin