Popcorn-MelodyUne résistance fabuleuse à la modernité.

Tom Elliott est le propriétaire de l'unique supérette de Shellawick, petite ville du Midwest où le chômage et l'alcoolisme font des ravages. Seule l'usine de pop-corn permet à la région de survivre. Un jour, un immense supermarché décide de s'implanter face au magasin de Tom. Est-ce la catastrophe annoncée pour lui ?

Non la modernité n’effraie pas Tom car les sentiments restent inchangés depuis la nuit des temps.

Il va nous persuader en déplaçant des montagnes grâce à ses haïkus que le bonheur se conjugue en 3 temps, des plus simples, – sa trilogie du bonheur est très belle -. Il sait que remplir des caddies dans un supermarché, certes climatisé, ne peut satisfaire à long terme ses anciens clients car il y est impossible de vider son sac. Lisez cette histoire, vous adorerez.

J’ai lu ce roman pétulant d’imagination et d’humanité avec un plaisir sans mélange.

 coupcoeur1

 

* « Un certain niveau de manque est une bénédiction. Voilà ce qui manquait à mes clients : un certain niveau de manque. »