28 mars 2019

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

Epopée de misère. Les longues fresques romanesques ne m’attirent pas en général mais le billet de Patrice (ici) m’a donné envie de goûter celle-ci, intéressée par le fond historique de la dékoularisation menée par Staline. J’ai adoré ce corps à corps de lecture où « le thème aurait pu sombrer dans le grandiloquent, l’artificiel, mais la finesse de narration, presque privée volontairement de tout psychologisme, irradie finalement le texte, comme un soleil d’hiver dans la taïga. » Georges Nivat Magnifique roman.  
Posté par orfevre à 10:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 mars 2019

Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse

La vie de Vivian Maier : « secret, ombre et dissolution » « Une œuvre découverte par hasard, par erreur – à moins d’y voir la main réparatrice du destin -, et portée à la lumière après sa mort, dans ce qui s’apparente à la découverte d’un Van Gogh ou d’un Caravage dans le grenier… Peut-on imaginer matériau plus romanesque et plus désespérante histoire ? » (page 151) Gaëlle Josse, danseuse étoile sur la scène littéraire française depuis la sortie de son premier roman, en 2011, -l es heures silencieuses -... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2019

Etty Hillesum, une voix dans la nuit de Cécilia Dutter

LA VIE MAJUSCULE. Cecilia Dutter : Pourquoi j’ai écrit ce livre ? … «  en flânant dans une librairie, je suis tombée sur le journal d’Etty Hillesum. Je n’avais jamais entendu parler d’elle ni de ses écrits mais je l’ai acheté comme j’achète la plupart de mes livres, sur une impulsion. Dès les premières lignes, j’ai eu un choc. Cette femme indépendante, passionnée, paradoxale, à la fois dotée d’une grande sensualité et irrésistiblement attirée par le Ciel, m’a bouleversée. ….J’ai souhaité réconcilier la femme et la mystique. En... [Lire la suite]
18 mars 2019

Intermède 10 - Sempé

Posté par orfevre à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mars 2019

Ma dévotion de Julia Kerninon

Décongélation d’une amitié homme/femme.  Quel bel ouvrage ! Julia Kerninon tricote les phrases avec aisance et élégance, que je rapprocherais du style d’Alice Ferney. « Buvard », publié en 2013, m’avait déjà beaucoup plu. Dans un monologue sans ambages, Helen, octogénaire, nous raconte sa vie après avoir croisé par hasard Frank, à Londres, après 23 ans d’une ultime séparation, suite à un drame. Enfants de diplomates, ils se sont connus à l’âge de 12 ans à l’ambassade britannique de Rome. Isolés des autres... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 11:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2019

Mots d’excuse – l’intégrale de Patrice Romain

Une récréation hilarante. « Cette sélection de mots de parents d'élèves tour à tour pittoresques, drôles, émouvants, remplis de mauvaise foi, de fautes d'orthographe ou de syntaxe reflète les relations entre parents et enseignants et les relations humaines de façon générale. » Ce bouquin m’a fait rire tout haut, de bon cœur et encore à présent, en repensant à certains billets de parents du primaire et du collège. Etant donné que j’ai coché 100 % des perles à extraire, je reproduis ci-dessous la 1ère et la dernière page. ... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 10:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,