41NlUvQRzFL

 

Nous sommes à Londres en 1920. L’histoire est concentrée sur les 5 jours qui précèdent le 11 novembre 1920 pendant lesquels se prépare la commémoration de l'armistice . 

La cérémonie du soldat inconnu rapatrié depuis la France et qui va être enterré à Wetminster Abbey.

 De tous les coins de Grande Bretagne, des femmes, des millions de femmes aux destins brisés, des enfants devenus orphelins, et des hommes revenus estropiés, traumatisés, obligés de quémander une pension, une attention, une danse...tous viendront en foule se recueillir.

 Anna Hope s'intéresse au ressenti de 3 femmes quiont perdu un être cher à la guerre, trois femmes touchées, meurtries, abîmées mais toujours debout.

 Evelyne, la trentaine, travaille au bureau des pensions. Elle a perdu son fiancéelle est amère, aigrie. Au bureau des pensions, elle reçoit d'anciens soldats, mutilés, timides ou agressifs, qui demandent de l'argent. 

Ada, la cinquantaine, mariée à Jack qu'elle ne regarde plus, obsédée par le souvenir de son fils, Michael. Parti trop tôt, à 18 ans, elle aurait voulu le retenir, mais non, il est mort là-bas, sur un champs de bataille français, loin de ses parents. Elle n'a reçu qu'un mot, une lettre, pour lui annoncer que son garçon était mort mais que son corps n'avait pas été retrouvé...

Et Hettie, qui a19 ans et qui fait danser les soldats pour quelques pence. Son frère, Fred, est muré dans le silence, ne se remet pas des atrocités vues à la guerre et incapable de reprendre le cours d'une vie normale. Son père est mort. Alors elle danse au Hammersmith Palais au désespoir de sa mère qui a besoin de sa paye.

 La grandiose cérémonie, ce moment où toute une nation pleure ses morts permet à chacun de faire son deuil et d'apprendre à se reconstruire.

 Ce livre est un hommage aux femmes de la classe ouvrière de cette époque qui n'ont pas pu faire entendre leur voix et crier leur chagrin; elles sont restées silencieuses car ça ne se faisait pas d'étaler ses émotions.

 Anna Hope nous offre, un très beau roman touchant, bien écrit sur les séquelles de la Première Guerre Mondiale et la force de son livre c'est l'intensité avec laquelle elle nous accroche à ces magnifiques héroines qui savent incarner, à elles seules, une tragique page de l'histoire.

Elise