josse

Tragique destin.

"Franz Schubert, compositeur déjà connu mais désargenté, est invité par le comte Esterhazy à passer l'été dans sa somptueuse résidence d'été en Hongrie en tant que maître de musique de ses deux filles. Franz reconnaît alors en Caroline, la plus jeune des deux comtesses, une âme soeur. Mais leur amour se brise rapidement face aux conventions et aux interdits de la société."

Lire ce roman de Gaëlle Josse, c’est écouter avec ravissement un Lied de Schubert chanté par la diva du siècle dernier, Maria Callas. En effet, le nuancier psychologique de l'auteure, tout en finesse, se rapproche mystérieusement de la grande virtuosité au phrasé unique de la célèbre cantatrice.

L’une et l’autre nous font toucher le ciel par leur création, l’écriture pour Gaëlle Josse et le chant pour Maria Callas.

Majestueux.

mjo