mergaultUne souris verte qui trottait dans l’h…….

 « La caisse, ou je te bute !

Eh bien butez-moi, monsieur »

Un premier roman léger comme une bulle qui m’a bien fait rire et que je conseille vivement.

L’intrigue se passe dans une bijouterie où six personnes ne sont pas impressionnées par un braqueur.

En effet, amour, famille, enfants, ils ont tout raté.

Un huis-clos de 173 pages, dans un style métaphorique enchanteur et des afféteries de langage qui détonnent avec les protagonistes. Dé-li-cieux !

Ci-dessous le commentaire inédit de la bijoutière du portrait de la Joconde, dont la reproduction sur un poster cache son coffre :

joconde2

joconde

mjo