riquet

L’affreux et la belle.
Lire un roman d’Amélie Nothomb, c’est pour moi sauter sur un tapis volant et me laisser porter par son imagination, taillée dans une prose opulente, riche et inventive.

Avec Riquet à la houppe, elle revisite le conte de Perrault, version XXIè siècle.
Ainsi nous est raconté le destin de Déodat (c’est un prénom), laid à faire peur dès sa naissance, mais très intelligent et Trémière (c’est aussi un prénom) d’une grande beauté, à la limite du soutenable, mais sotte. Vous devinez la suite…

Une jubilation intacte à lire et à écouter Madame la Baronne !

  

nothomb

Salon du livre, Paris, 2013

mjo

PS. A la question d’un journaliste du Figaro : Un vocable? Amélie Nothomb répond :

« Le mot «pneu» pour sa sonorité. Je m'efforce de le placer dans chacun de mes livres ».

Et je l’ai trouvé dans Riquet à la houppe !