24 juillet 2016

le charme discret de l'intestin de Giulia Enders

Un phénomène éditorial international. « L’une étudie (la médecine), l’autre dessine. Dans leur bonne ville de Karlsruhe, les sœurs Giulia et Jill Enders ont imaginé à deux leur histoire de côlon, avec un sens avéré de l’humour et de la pédagogie. Vulgarisation mais jamais vulgaire, le charme discret de l’intestin est un triomphe. » Télérama 23/7/16 Sauf que page 190, le livre en contient 336, je n’en pouvais plus et j’ai abandonné la lecture de cet ouvrage qui démarre pourtant bien car le sujet nous concerne tous et soit... [Lire la suite]

21 juillet 2016

Richie de Raphaëlle Bacqué

Biographie captivante.Accompagner 400 étudiants de Sciences Po en week-end à Londres et rester en boîte toute la nuit pour ne pas prendre de chambre d’hôtel, avec le directeur qui danse non-stop sur la piste, en pantalon de cuir et en polo, c’est vraiment très rock’roll. Les étudiants adoraient Richard Descoings, leur directeur, qu’ils avaient surnommé familièrement Richie. Qui était cet homme, au charme ravageur, élégant de la tête aux pieds, d’une exquise courtoisie mais également tyrannique, imbu de sa personne, cynique,... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 17:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 juillet 2016

Jours blancs de Jeroen Brouwers

La force du lien. Né en 1940 à Batavia (aujourd’hui Djarkarta), capitale des anciennes Indes néerlandaises, J. Brouwers est l’un des écrivains actuels les plus importants des Pays-Bas. « Je n’avais aucun scrupule à ce que ta mère avorte » est ce qu’aurait répondu le narrateur à son fils, Nathan, si celui-ci lui lançait un jour à la figure « Je n’ai pas demandé à naître ». Les dés sont jetés. « Isolé dans sa maison blanche, un homme compte les arbres, un à un, du bois alentour. Eux sont quantifiables…. Au rythme de ses pas,... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 juillet 2016

L'oeuvre des mers d'Eugéne Nicole

Ce livre est une vraie somme de souvenirs que l’auteur  fait remonter à la surface de sa mémoire par couches successives. C’est un livre inclassable : pas vraiment  un roman, pas une vraie  autobiographie non plus même si l’auteur nous parle de lui ; disons une œuvre de souvenirs qui convoque aussi souvent le « nous » que le « je ».  Commencé en 1988, il est constitué de plusieurs livres  écrits séparément,  s’ajoutant les uns aux autres au fil du temps pour former un tout…   Eugène Nicole... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juillet 2016

Etre ici est une splendeur (Vie de Paula Becker) de Marie Darrieussecq

Renaissance d’une peintre expressionniste. « J’écris à mon tour cette histoire, qui n’est pas la vie vécue de Paula M. Becker mais ce que j’en perçois, un siècle après, une trace ». p 50Morte à 31 ans, en 1907, « Paula Becker voulait peindre et c’est tout ».« Paula Modersohn-Becker s’affirme en tant que femme dans de nombreux autoportraits en se peignant dans l’intimité, sans aucune complaisance, toujours à la recherche de son for intérieur. » Alors que les tableaux des femmes peintres sont plus souvent relégués dans les... [Lire la suite]
04 juillet 2016

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

Un ovni littéraire. Je boudais la lecture de ce roman qui fait grand bruit depuis 6 mois mais Marie-Clotilde nous l’a très bien présenté et Marie-Hélène me l’a discrètement déposé sur mon bureau, malgré notre conversation. Et… Je reconnais que j’avais hâte de le retrouver le soir avant de dormir. En contrepoint de l’histoire d’un couple qui s’aime d’un amour fou, raconté par leur fils qui vit une enfance extraordinaire*, un fil de souffrance se glisse derrière toutes les pages et la chute, attendue, rend le lecteur pétri de... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 08:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 juillet 2016

Entre ciel et terre de Jon Kalman Stefansson

 "Il est sain pour un être humain de se tenir, seul, au creux de la nuit, il s'unit alors au silence et ressent comme une connivence pourtant susceptible de se changer instantanément en une douloureuse solitude". Même lorsque Jon Kalman Stefansson nous parle de la tristesse des coeurs et de la mort, il sait faire jaillir la lumière des mots... "Entre ciel et terre" est un magnifique roman, plein de fulgurantes images qui nous parle des Hommes et de leurs rêves, de l'âpreté de certaines vies, de la Mer Glaciale "cette bête... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 08:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,