9782752908704

Disparition inquiétante.

« Rakel et Hans Olav, jeunes mariés, se réjouissent de découvrir New York. Au cours d’une visite au Metropolitan Museum of Art, Hans Olav tombe en arrêt devant une toile de Georges de La Tour, la madeleine pénitente. Rakel s’éloigne quelques instants ; à son retour, son mari a disparu. La gardienne lui dit l’avoir vu quitter les lieux au bras d’une femme….

Jusqu’alors épouse comblée et sereine, Rakel se trouve brutalement jetée dans la peau d’une jolie femme à la dérive, arpentant la ville des semaines durant à la recherche d’un disparu. »

Le charme extravagant de ce roman émane du fait que c’est une histoire enrobée d’un épais brouillard, nous incitant à tourner les pages à toute vitesse pour en sortir, et le style simple, bien rythmé, avec des répétitions et des clashs, permet cette frénésie.

Cela m’arrive rarement : être tentée d’aller plus vite que la musique et d’aller fureter à la fin du roman, pour savoir si le disparu réapparaîtra. Heureusement, j’ai renoncé car j’aurais gâché le plaisir de la découverte de ce beau roman.

Electrisant !

mjo