30 janvier 2016

Le bonheur infini de lire.

(bibliothèque du palais Farnèse, Rome) Premier anniversaire. Depuis un an, dans Fumet de lectures : - 94 mets humés par 1969 visiteurs, - 22 commentaires grignotés, - 3 banquets des plus chics,  - 4 articles populaires : «La Source», «Bilqiis», «Check Point» ,"Insondables mystères" et - 3 billets circulent dans facebook : «Et je prendrai tout ce qu’il y a à prendre», «Le retour d’Arthur B», «Feu pour feu» Qui a écrit que les jeunes ne lisent plus de livres en papier ? Eloquence silencieuse de l’image Entre 2... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 06:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

26 janvier 2016

Un amour impossible de Christine Angot

Flash back douloureux, mais salvateur.  « Dans son nouvel ouvrage, Un amour impossible, la romancière recompose le passé et met en scène la rencontre de ses parents. Une histoire forte et poignante ». (Le Figaro, 20/08/15) Littérairement pas exceptionnel à mon goût, mais, délesté des petits détails, cet écrit pourrait devenir une excellente pièce de théâtre : un dialogue profond mère/fille, avec deux niveaux de langues et en voix off, la lecture des lettres du père, horripilantes de bout en bout. Pressenti pour le prix... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 08:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 janvier 2016

Kokoro de Delphine Roux

Les battements secrets de la vie. A l’âge de 12 et 15 ans, Koichi et Seki ont perdu leurs parents dans un incendie. Koichi, le narrateur, devient un mélancolique, à côté de sa vie, tandis que sa sœur masque sa peine dans une réussite professionnelle et une maîtrise à tous crins. Un revirement surgit le jour où Koichi apprend que sa sœur s’est effondrée : il « se réveille et pose enfin les actes qui permettront à chacun de renouer avec un bonheur enfoui depuis l’enfance ». Un livre magnifique, une langue superbe, une structure... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 janvier 2016

Et je prendrai tout ce qu'il y a à prendre de Céline Lapertot

  Une claque! «J'ai sept ans, ma chambre éclate de beauté, jusqu'à ce que j'entende la porte claquer. La réunion de papa ne s'est pas bien déroulée. Son défouloir officiel courbe sa dépendance. C'est pitié de la voir ainsi, chien soumis, c'est pitié de la voir endosser son rôle, car tel est son destin, demander grâce pour le moment où elle n'arrivera plus à le supporter. Aucune cassure dans la voix, pas de verre pilé dans les sourires, elle avance d'un pas lent et sûr vers la raclée qu'elle a accepté de recevoir. Du haut de... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 14:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2016

La nuit tombée – Antoine Choplin

Cela fait deux ans que Gouri a quitté Pipriat, la cité la plus proche de la centrale.  C’est là qu’il habitait avec sa famille, qu’il travaillait, avant la catastrophe.  Cette zone est désormais gardée, interdite.  Il revient, juché sur sa moto qui tire une remorque vide. Qu’est-il venu chercher  en un lieu inhospitalier, en une nuit ?  Il attend à Chevtchenko, chez Iakov et Vera, que la nuit tombe pour braver l’interdit.  Son arrivée dans ce no man’s land active les étincelles de vie des ... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2016

Annabel – Kathleen Winter

En 1968 dans un village côtier du Labrador Jacinta met au monde un enfant. Sa meilleure amie, Thomasina, l’assiste. Garçon ou Fille ? Ni l’un, ni l’autre. Les deux à la fois. Treadway, le père, prend la décision.  Après l’intervention chirurgicale  ce sera un garçon. Ils le prénomment  Wayne. Chacun avance à découvert, leur blessure respective  latente, viscérale. Les liens qui unissent le couple, à qui la situation échappe, se distendent peu à peu. Qui ou quoi aurait pu les protéger de leur destinée ?... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2016

Un mois chez les filles de Maryse Choisy

2015 Une curiosité de l’humain En un mois, sans quitter mon fauteuil, je passe du couvent des carmélites du 16e siècle aux maisons closes du début du 20e siècle. J’en ai le vertige. "Maryse Choisy (1903 – 1979) se fait embaucher, non pas comme prostituée, mais comme femme de ménage, ou auxiliaire de mère maquerelle, dans les caboulots de Paris et de Province, du plus chic au plus poisseux. Avant-gardiste, elle fait de l'investigation en immersion. Quand il paraît en 1928 le livre rencontre un immense succès au parfum de... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 janvier 2016

Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda

  l'histoire vraie d'Enaiatollah Akbari "Dix ans, ou peut-être onze. Enaiat ne connaît pas son âge, mais il sait déjà qu’il est condamné à mort. Être né hazara, une ethnie haïe en Afghanistan par les Pachtounes et les talibans, est son seul crime. Pour le protéger, sa mère l’abandonne de l’autre côté de la frontière, au Pakistan. Commence alors pour ce bonhomme «pas plus haut qu’une chèvre» un périple de cinq ans pour rejoindre l’Italie en passant par l’Iran, la Turquie et la Grèce. Louer ses services contre un bol de soupe,... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2016

Le monologue de Teresa d'Alicia Dujovne Ortiz

Eclair d’intensité.« Le surnaturel est mon naturel. » (p 208)  « Folle ? Possédée ? Certains le diront…. Sainte Thérèse devient, sous la plume d’Alicia Dujovne Ortiz, une héroïne superbe et inattendue. » De la p r e m i è r e  à  la d e r n i è r e  ligne (365 p), j’ai été encordée à ce monologue, même si les mots de 1515 ne veulent pas toujours dire la même chose qu’aujourd’hui. C’est vivant, drôle, instructif. Teresa, la carmélite déchaussée, féministe, sensuelle, amoureuse, fascine le lecteur par son génie... [Lire la suite]
06 janvier 2016

Le livre de ma mère d'Albert Cohen

Câlineries verbales. Albert Cohen est l’auteur de Belle du Seigneur, publié en 1968, considéré comme l'un des très grands romans de langue française du XXe siècle, qualifié de « chef-d'œuvre absolu » (Joseph Kessel) « Ma mère était un génie de l’amour….. Dans ses yeux, il y avait une folie de tendresse, une divine folie… » « Le livre de ma mère fut publié en 1954. En raison de son succès il est depuis lors constamment réédité. Cette ode à une mère qui n'a vécu que pour son fils et par son fils, de Corfou à Marseille, de Marseille... [Lire la suite]
Posté par orfevre à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,