GARAT

Saga familiale alambiquée 

La narratrice, professeur de sociologie, décide d'amener ses étudiants à Mauduit , petit village de Franche Comté, pour y effectuer un travail sur les archives communales. Elle s'y rend d'abord seule pour l'organisation. Faute d'hôtel dans la bourgade, la secrétaire de mairie lui indique une grande bâtisse isolée où une vieille femme solitaire accueille parfois des voyageurs. C'est la maison des Ardenne, une famille autrefois influente.Les deux femmes s'apprécient et à la nuit tombée, Lottie lui raconte la vie du village, la sienne et celle de la famille Ardenne. Lottie occupe leur maison car, lui raconte-t'elle, à l'âge de 12 ans (en 1904) habitant la ferme d'à côté, elle a vu un homme passer avec un bébé qu'il a déposé chez les Ardenne pendant leur absence. Témoin de l'arrivée mystérieuse de cette enfant, elle en deviendra sa nourrice et ainsi rentrera dans les confidences de la famille. C'est pratiquement un siècle d'histoires que Lottie va révéler avec les secrets, les trahisons  qui embarquent le lecteur jusque dans le Grand Ouest canadien. Mais elle prévient: il ne faut surtout pas croire tout ce qu'elle dit. Cependant la narratrice tend l'oreille car elle n'a pas choisi Mauduit par hasard, elle vient y chercher quelques réponses à sa propre histoire familiale.

 Anne-Marie Garat nous ensorcelle avec cette saga familiale alambiquée où vérité, mensonge, style exigeant et mots finement choisis demandent au lecteur une certaine concentration . C'est un beau roman à travers lequel l'auteure nous sensibilise sur l'origine des histoires de famille (où prennent-elles source) et les effets de leur transmission sur les êtres. En effet, la rencontre de ces deux femmes va métamorphoser la narratrice qui, par la magie du récit, va se trouver propulsée au bout du monde.

«Le récit vous tient en vie, faire ressurgir le passé, c'est inventer le présent et donner un avenir aux êtres» dit Anne-Marie Garat.

 Elise